Laurent devant foule

Châtillon 2009 Pierre Soumagne

Pierre Soumagne

Pierre SOUMAGNE gagne le Grand Prix de cadre 47/2 de la ville de Châtillon, édition 2009. Sans jamais avoir été inquiété, Pierre SOUMAGNE arrive en finale aprés avoir éliminé Grégory LE DEVENTEC, 200 à 46 en 3. Benoit BAYET, 200 à 8 en 1. Yannick LE GREGAM, 250 à 26 en 3. Nicolas CHAROTTE, 250 à 85 en 5. Jean François FLORENT, 250 à 98 en 4.

Willy Gérimont

De son côté, Willy GERIMONT se qualifie pour cette finale avec plus de difficulté. Il élimine Julien DRAN, 200 à 17 en 7. Eric CAMILLERI, 200 à 54 en 13. Laurent GUENET, 250 à 70 en 16. Jean ARNAUD, 250 à 243 en 8. Brahim DJOUBRI, 250 à 146 en 6. La finale sera à l'avantage de Pierre qui ne rencontre pas de grande opposition et l'emporte 250 à 122 en 5. Avec 1400 points en 21 reprises, 66,66 de moyenne, 200 de série, Pierre SOUMAGNE inscrit sa performance au premier rang des performances du tournoi de Châtillon.

résultat grand prix châtillon 2009

Votre serviteur après deux matchs de poule bien joués, 220 en 4 et 200 en 3, "pète les plombs", il n'y a pas d'autre mot, sur le huitième de finale face à W. GERIMONT, sur le billard N° 3. Billard N°3 qui a donné beaucoup de difficultés aux compétiteurs.

C'est Willy GERIMONT, que la malchance a fait jouer trois fois de suite sur ce billard, qui en a fait les frais, et on comprend mieux, malgré sa seconde place, la petite performance qu'il nous livre ce weekend.

Le billard club de Châtillon a comme à son habitude organisé ce tournoi dans la simplicité et dans l'éfficacité. Les arbitres de la ligue d'Ile de France sont toujours aussi disponibles, les joueurs du club aux feuilles de marque, ou à servir les joueurs à la buvette.

Le public est venus peu nombreux ces trois jours, et pour la finale, seule une vingtaine de personnes étaient présentes. C'est bien dommage. Et si la formule passionne et retient de nombreux joueurs, le public n'est pas au rendez vous.

Un tournoi du plus haut niveau devrait être un vrai publicité pour le club organisateur. Peut être au bout de neuf annèes d'existence, serait il temps de changer cette formule.

1 commentaire

1 Bernard 12 novembre 2009 à 11:22 Salut Laurent, tu prendras ta revanche à Castres.

Qu'en pensez vous ?