Laurent devant foule

Pierre Soumagne Gagne à Andernos.

Le premier tournoi de la saison est gagné par le champion de France en titre, Pierre Soumagne. Alors qu’il ne joue pas très bien en poule, 150 à 44 en 8, puis 150 à 30 en 6, il finit plus fort. 200 à 53 en 5, face à Johann Petit, en demi. 200 à 60 en 5, sur la finale, face à David Jacquet. Le seul match qu’il aurait pu perdre était le quart de finale avec Xavier Carrer, 200 à 191 en 9.

Pierre SOUMAGNE David 2ème à Andernos. Xavier CARRER. 37ème du tournoi d'Andernos. Johann PETIT

Consulter tous les résultats sur kozoom.com.

De mon côté, je joue en poule avec Marc Daudignac et Benoît Legros, deux joueurs que je connais bien. Le premier que j’ai battu plusieurs fois. Le deuxième que j’ai eu comme élève. Je ne crains pas grand chose sur ces deux parties, mais en jouant en 150 points, il faut tout de même faire attention.

Avec Marc je gagne en 4, avec Benoît en 3. Malgré le peu de reprises, je n’ai pas très bien joué. Mauvaises sensations sur le billard, mauvais feeling avec les billes, trop de peur, mais beaucoup de détermination. Je ne veux pas du scénario de Chartres. Je m’accroche point après point, et finalement je m’en sort plutôt bien.

Salle du bc andernos

En quart de finale je joue Fabio Venditelli du club d’Ecully. La partie se joue maintenant en 200 points. On respire mieux. Avec Fabio je ne dois pas mal jouer. C’est un joueur très matcheur. Il peut réaliser une partie de haut niveau, 4 ou 5 reprises, et si la partie dure, il peut conclure sur une série de 100 à tout moment.

Il est vingt heures samedi soir quand nous commençons le match. Tirage à la bande, je gagne. Je décide de commencer suivant le plan que j’ai choisi pour ce début de saison. Le billard est roulant, les billes souples. Les organisateurs ont passés l’aspirateur juste avant notre partie, ce qui n’est pas toujours possible en tournoi. Je me sens bien.

Je réussi le point de départ un peu fort, suivi d’un "une pour trois" sur tout le tiers, et je commence à batailler avec les billes sur des points de demi distance. Je n’arrive pas à me rapprocher de l’ancre, mais là encore, je m’accroche, et continue mon chemin point après point. Je ne suis pas très concentré. J’entends les petits chuchotements qui viennent des spectateurs qui commentent mes points. C’a m’agace un peu trop et je lance un noir regard de leur côté.

Je décide de ne plus regarder personne et ne regarde que les billes ou le sol quand je me déplace autour du billard. La concentration vient, les points avec. L’arbitre annonce 100. Vers 120 je me disperse un peu et refuse un une bande effet contraire. Je suis sanctionné de suite et perds le contrôle des billes. Mais je me reprends, et après un déplacement des trois billes très bien joué, je me retrouve dans l’autre tiers pour finir les 200 points sur mouche.

Le lendemain matin sera une toute autre histoire en demi finale avec David Jacquet. 8H30, c’est l’heure de notre convocation pour cette partie. J’ai choisi de me réveiller le plus tard possible, 7H30, moi qui habituellement privilégie les trois bonnes heures nécessaires à un total réveil. Mais je suis fatigué et crois que sans ces trois heures, je m’en sortirai quand même.

salle du bc andernos

La partie commence, je suis un peu dans la lune. Je me rappelle mes objectifs histoire de sortir de cette mollesse. Ma tête se réveille, oui, mais mon corps? David me laisse commencer, c’est super. Point de départ très bien réussi. Rétro sur la pointée, rappel deux bandes, les billes se rapprochent. Au septième point, je fais un mauvais choix. Trop sur de moi sur un bille 2 collée à la petite bande, je choisi le piqué finesse, placement sur la 3 qui est à 30cm. Solution beaucoup trop délicate, et je prends le contre de la bille 2.

Ensuite je joue trop vite un rétro de 40 cm, je rate. Puis je rate de nouveau un trois bandes naturel. Puis un premier buttage. Ensuite je loupe mon placement sur un rétro dominante par manque de rétro. Le doute s’installe, mon geste se raccourcit. Avant ce match, je souhaitais finir la compétition aussi bien que je l’avais commencé, mais ce matin, c’est bien difficile.

9ème reprise, j’ai repris les billes et ne vais pas me laisser abattre. Je joue pour 90 points. Je peux les faire, mais ce matin c’est trop. Angle à 90°, reprise de dominante sur la 3. La bille 2 revient par une bande et je mets les trois billes à cheval sur la ligne. Non, je rate. Un autre buttage me renvoie sur la chaise. David en profite. Il joue mieux maintenant, très appliqué, une série parfaite de 82 le qualifie pour la finale et moi, je rentre au bercail pour comprendre ce qui c’est passé.

Prochain rendez vous le grand prix master cadre 47/2 à Ecully les 9, 10 et 11 novembre.

5 commentaires

1 Denis 7 novembre 2007 à 08:27 Bravo Laurent pour ce beau tournoi
si j'ai bien compris, il aurait fallu que tu te réveilles plus tôt ... Tu as une belle moyenne générale !
J'aime bien ta prose quand
tu commentes ainsi ton week end : prépares tu un livre sur la manière d'aborder la compét ?
A samedi à écully, oublie le lieu les gens les bruits et rhone
alpes et va y fort !!!

2 scarabee41 7 novembre 2007 à 21:07 Salut Laurent , visiblement le Père Noel n' est pas non plus passé à Andernos ! Je plaisante bien sur ...Ceci dit , meilleure moyenne générale et meilleure série : bravo !!

3 Laurent GUENET 8 novembre 2007 à 08:25 Salut Denis,

Oui effectivement ce réveil de dernière minute ne m'a pas réussi. Mais cette dernière partie m'a permis d’apprendre et de mettre l’accent sur certains symptômes physiques dont je vais me méfier dorénavant. Et c'est bien ça le plus important pour la suite.
A samedi à Ecully.

4 Laurent GUENET 8 novembre 2007 à 08:29 Bonjour Petit Scarabee,

Tu as raison, j'espère qu'il passera ce week end. En tout cas, merci pour tes encouragements.

5 Frédéric 8 novembre 2007 à 11:04 A te lire Laurent, tu étonnes pas ta manière de retracer les évènements, preuve que la concentration était bien là pour te souvenir d'autant de détails et pour nous les livrer comme un résumé de film. Je n'en doute pas un instant, tu vas faire fort ce week-end. Autant te dire également que moi aussi je persévère à mon niveau, deux parties hier soir au 47/2 avec 10 de MG dont une série de 50 sur 3,10. Je ne serai hélas pas à Ecully, je suis de piquet pour la grande kermesse de Veyrier, mais dis-toi bien que je guignerai à chaque instant le site de l'Abol, alors fais nous, fais-toi plaisir.
A mercredi

Qu'en pensez vous ?